Nouvelle Cote Rotie chez Michel et Stéphane Ogier !

list In: Vignerons On: comment Commentaire: 0 favorite Hit: 868

Stéphane Ogier est arrivé au domaine familial en 1997, pour prendre la suite de son père, qui avait lui-même succédé au sien en 1983. Ici, le Côte-Rôtie est une affaire de famille !

 

Voilà donc plus de 15 ans qu'il a appris, petit à petit, les spécificités des 17 terroirs différents du domaine familial M & S Ogier d'Ampuis (rien à voir avec le négoce du même nom situé à Châteauneuf-du-Pape). Depuis ses études à Beaune, au coeur de la Bourgogne, la notion de terroir est toujours présente dans l'approche de Stéphane: il racontait au magazine Terre de Vins, en 2013: "nous pourrions prétendre avoir des premiers crus ou des grands crus, nous avons des terroirs qui ont des personnalités très distinctes et qui peuvent produire des vins aux styles extrêmement différents". Il a petit à petit mis en pratique cette philosophie en isolant les meilleurs terroirs pour élaborer les cuvées d'exception Lancement et Belle Hélène, qu'on pourrait nommer ses "Grands Crus" à la mode bourguignonne. Les autres terroirs produisaient la bien connue Réserve du Domaine.

Aujourd'hui, Stéphane a mis un point d'orgue à sa classification très personnelle: Il a affiné la sélection des terroirs de son domaine en ajoutant un degré de précision qui, s'il était en Bourgogne, serait l'équivalent de la différenciation  "1er Cru" et "Villages". Le domaine est donc maintenant séparé en 3 types de terroirs bien distincts:

 

1. les terroirs exceptionnels affectés aux cuvées Lancement et Belle Hélène, produits à quelques exemplaires, les joyaux du domaine, malheureusement quasi-inaccessibles.
 

2. Les grands terroirs isolés pour élaborer la Réserve, la principale cuvée du Domaine Ogier.

 

3. Les terroirs plus modestes (façon de parler, chez Ogier !) qui, s'ils présentent les mêmes sols, sont parfois moins bien situés ou orientés, et donnent des vins plus légers, mais aussi plus charmeurs et plus accessibles dans leur jeunesse

Les terroirs 2 et 3, qui se retrouvaient dans la cuvée Réserve du Domaine, sont donc scindés à partir du millésime 2012 (superbe!). Cela permet à Stéphane Ogier de faire d'une pierre deux coups: Permettre à la cuvée Réserve de grimper un échelon qualitatif en isolant les vins issus des meilleurs terroirs, et proposer une nouvelle Côte-Rôtie à partir des terroirs plus "modestes", un vin plus abordable dans sa jeunesse... et dans ses prix aussi: La Côte-Rôtie "Le Village" est née ! Une allusion bourguignonne à peine masquée.

 

Nous saluons cette initiative: Une sélection plus pointue pour améliorer la carrure de la cuvée phare du domaine (si peu de privilégiés ayant accès aux quelques bouteilles des cuvées exceptionnelles) permet de donner naissance à une cuvée parfaitement représentative de l'appellation, mais plus accessible, permettant au plus grand nombre de toucher du doigt le talent du vinificateur, dont les vins étaient réservés, de par leur rareté et leur qualité, à une niche d'amateurs éclairés (et aisés!).

Cette démarche de segmentation des terroirs (pour ne pas dire "sélection parcellaire" ) est dans l'air du temps et ressemble à la démarche ayant donné naissance aux "seconds vins" des grands crus bordelais il y a quelques décennies, même si cette segmentation était plutôt axée sur l'âge des vignes que sur le terroir lui-même... sauf peut-être à Léoville Las Cases où Clos du Marquis, qui ne veut pas être réduit au simple concept de "second vin issu de jeunes vignes", revendique depuis toujours son propre patrimoine de vieilles vignes.

 

Le résultat est "tout bénéfice" pour les nouveaux amateurs, qui pourront s'initier à moindres frais et sans trop attendre à "la patte Ogier". A l'inverse, les habitués de la Réserve du Domaine devront sans doute débourser un peu plus pour accéder à leur cuvée préférée... et en apprécier l'augmentation... qualitative !

 

En attendant de découvrir la "nouvelle" Réserve du Domaine dans son premier millésime 2012, pour l'instant encore en élevage, nous proposerons très bientôt - dès que nous l'aurons dégusté - ce fameux "Côte-Rôtie Villages" qui aidera les plus impatients à oublier leurs "1er crus" et "grands crus" en cave.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment !

Laissez votre commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre